Les moissons

 

Avec  »Il n’a pas plu pour les moissons ! » , nous proposons de réinterpréter la balle de paille qui apparaît comme un ‘’totem’’ du paysage ancré dans la mémoire collective. Objet qui jalonne nos campagnes, et donc celles de Carquefou. C’est un marqueur de territoire, ici un alignement de balles de paille : ici un paysage rural. La balle de paille apparaît aussi comme un marqueur de temps, elle identifie une saison, celui du début de l’été, date à laquelle débutent les moissons de blé. Elle est aussi un élément ancré dans l’histoire du site : les Renaudières, un ancien corps de ferme.

 

Mutations du paysage
Les transformations des paysages naturels s’accordent avec l’évolution de l’agriculture et le travail de la terre par les hommes. Dans le même temps, des phénomènes d’étalement urbain ont accompagnés ces changements paysagers. Le site des Renaudières est un exemple de ces transformations : deux gestes la définissent. Le premier : déblayer le terrain, le second : habiter le lieu. Notre projet vise à illustrer ces deux phénomènes : utiliser alors la botte de paille c’est évoquer le premier geste de cette mutation, la rendre habitable illustre le second geste.

 

Il n’a pas plu pour les moissons!  pourrait illustrer le témoignage d’un agriculteur carquefolien qui a pu récolter son blé, battre sa paille et par extension la transformation du paysage.

Retour